17 MAI 2012 : REUNION DE CONCERTATION ENTRE LES RESPONSABLES DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE AVEC CEUX DE L’EGLISE CATHOLIQUE AU RWANDA

Jeudi 17 mai 2012, s’est tenue au siège de la Conférence Episcopale du Rwanda à Kigali une réunion de concertation entre les responsables du Ministère de l’Education nationale (MINEDUC) avec ceux de l’Eglise Catholique au Rwanda.

 

La délégation du MINEDUC était conduite par le ministre de l’Education nationale, le Docteur Vincent Biruta et comprenait les personnalités suivantes :

-  Dr Erasme Rwanamiza, Directeur Général de la Planification de l’Education ;

-  Dr Joyce Musabe, Chargée des Programmes et des Curricula au Rwanda Education Board (Agence Rwandaise pour la Promotion de l’Education) ;

-  M. Janvier Gasana, Chargé de la Qualité de l’Education et Inspection Générale.

 

Quant à la délégation de l’Eglise Catholique, elle était conduite par Mgr Smaragde Mbonyintege, Président de la Conférence Episcopale du Rwanda et Evêque de Kabgayi, et comprenait aussi:

- Mgr Philippe Rukamba, Evêque de Butare et Président de la Commission Episcopale pour l’Enseignement catholique ;

- Mgr Jean Damascène Bimenyimana, Evêque de Cyangugu et Président de la Commission Episcopale pour la Catéchèse ;

- Rév. Prof. Alphonse Rutaganda, Directeur du Service National de l’Enseignement Catholique (SNEC)

- Les Représentants diocésains de l’Enseignement catholique.

 

La réunion avait à son ordre du jour les points suivants :

- La mission et le rôle de l’Eglise Catholique dans l’éducation ainsi que le partenariat avec l’Etat ;

- Les résultats palpables de la réforme de l’éducation en vigueur depuis 2009 ;

- Les particularités de l’Eglise Catholique méritant d’être considérées ;

- Processus vers la convention de collaboration entre l’Eglise Catholique et l’Etat ;

- Les idées de la délégation du ministère de l’Education ;

- Echanges des idées ;

- Conclusions

 

Le mot d’accueil au ministre de l’Education et à sa délégation a été prononcé par Mgr Philippe Rukamba, Représentant National de l’Education Catholique. En réponse à ce mot, le ministre de l’Education a exprimé sa joie de rencontrer le premier partenaire de l’Etat dans le domaine de l’éducation. Le ministre a loué la part de l’Eglise Catholique dans ledit domaine, la bonne collaboration entre les deux parties et a appelé l’Eglise à s’engager davantage dans l’enseignement supérieur et à diversifier les domaines.

 

Après les deux discours, le Rév. Prof. Alphonse Rutaganda, Directeur National de l’Education Catholique, a exposé les sujets sur lesquels la réunion allait se pencher. Il s’agissait notamment de demander au ministère de l’Education de donner davantage d’importance au cours de Religion dans les écoles, en lui réservant au moins deux heures par semaine et en le classannt parmi les leçons qu’il faut absolument dispenser.

 

Après échanges, la réunion a retenu que la demande était pertinente et le ministre a promis que l’équipe technique allait étudier concrètement les modalités de donner satisfaction à l’Eglise Catholique, tout en rappelant que le même souhait avait été exprimé par les confessions protestantes.

 

Concernant le respect du jour du Seigneur, il a été relevé que le fait d’organiser la rentrée trimestrielle le dimanche constituait une entrave aux obligations religieuses des fidèles chrétiens. Le ministre de l’Education a relevé les difficultés d’ordre logistique d’organiser la rentrée dans élèves, tout en promettant de la programmer aux jours ouvrables.

 

Par ailleurs, des échanges fructueux ont été faits sur le thème de la réforme scolaire commencée en 2009. Heureuse de l’opportunité offerte à tous les enfants d’étudier, la réunion a constaté que l’encadrement des adolescents externes laissait à désirer. Un effort doit être mené par tous les partenaires de l’éducation afin d’assurer un encadrement spirituel et moral.

 

Enfin, après ces discussions franches et enrichissantes, cette réunion commencée à 11h00 s’est terminée à 14h30 avec la promesse de se concerter le plus régulièrement possible et même d’instituer une commission paritaire entre le ministère de l’Education et le Service National de l’Enseignement Catholique. 

Sources: DOCICO CEPR

 


24 Kanama 2014: Icyumweru cya 21 mu byumweru bisanzwe

         AMASOMO:
Iz 22, 19-23abr /> Rom 11, 33-36
 Mt 16, 13-20


«Wowe uri Kristu, Umwana w'Imana Nzima. »