02 OCT 2011 : ACCUEIL DE LA MERE DU VERBE DANS LA PAROISSE DE RUSHAKI

Dimanche 02 octobre 2011, les fidèles catholiques de la paroisse de Rushaki ont accueilli dans l’allégresse la Mère du Verbe, Notre Dame de Kibeho, venue vivre au milieu d’eux. La cérémonie, présidée par le curé de la paroisse, l’Abbé Gaudiose Mureramanzi, en compagnie de ses confrères, les Abbés Donat Bagirubwira et Janvier Dusabimana.  

 

Après la bénédiction de la statue de Notre Dame de Kibeho apportée par une équipe de la Fondation Notre Dame de Kibeho, la cérémonie a s’est poursuivie par une imposante procession des fidèles chantant et récitant des chansons et des prières en l’honneur de la Mère du Verbe apparue à Kibeho il y a 30 ans. La célébration eucharistique s’est faite sur une cour extérieure, car les gens étaient beaucoup plus nombreux que la capacité de l’église paroissiale.

 

Chose encore curieuse, la région de Rushaki est généralement très pluvieuse. Mais ce jour-là le mauvais temps a fait place à un temps magnifique de soleil radieux sur un fond bleu et des nuages tout blancs.

 

Après la célébration eucharistique, une nouvelle procession s’est formée vers l’église paroissiale pour permettre à la Mère du Verbe d’inaugurer cette église récemment remise en neuf grâce à une intervention du Père Stanislas de Jambline, missionnaire d’Afrique (Père Blanc) et deuxième curé de Rushaki en 1953, une paroisse fondée en 1952.

 

A l’intérieure de l’église, les fidèles, comme pour témoigner à Jésus l’amour filial qu’ils nourrissent envers sa Très Sainte Mère, ont rivalisé en louanges et danses pour la Mère du Verbe et son divin Fils. C’est après cela qu’une nouvelle et dernière procession s’est formée pour aller installer la statue de Notre Dame de Kibeho dans la chapelle lui aménagée à l’endroit même ou une statue de la Vierge Marie a été vandalisée au début des années 1980, c’est-à-dire quelques mois avant l’apparition de Kibeho.

 

Rushaki porte à sept le nombre des paroisses du diocèse de Byumba à avoir accueilli la Mère du Verbe, Notre Dame de Kibeho, après Nyagatare, Nyagahanga, Mutete, Byumba, Rukomo et Burehe et à trente-cinq l’ensemble des paroisses de la plupart des diocèses du pays ayant organisé cette cérémonie expressément demandée lors de l’apparition du 15 août 1982.


24 Kanama 2014: Icyumweru cya 21 mu byumweru bisanzwe

         AMASOMO:
Iz 22, 19-23abr /> Rom 11, 33-36
 Mt 16, 13-20


«Wowe uri Kristu, Umwana w'Imana Nzima. »