BÉATIFICATION DE JEAN PAUL II, LES PROCÉDURES CANONIQUES (2005-2011)

Deux filières parallèles sur les vertus et sur le miracle présumé.

La béatification de Jean-Paul II aboutira le 1er mai 2011, après 6 ans de procédures juridiques. Une procédure diocésaine à Rome - et à Cracovie -, une procédure sur le présumé « miracle », à Aix-en-Provence et la procédure canonique à la Congrégation pour les causes des saints (deux procès également, sur les vertus et sur le miracle présumé). L'enquête sur le miracle qui pourrait servir à la canonisation a déjà commencé.

Voici une chronologie des principales étapes des deux différents procès - procès sur les vertus et procès sur le miracle présumé -, d'abord au niveau diocésain (2005-2007) et ensuite au niveau du Vatican (2007-2011).

1 - Procès canonique diocésain sur les vertus (2005-2007)

Elu évêque de Rome le 16 octobre 1978, Jean-Paul II est mort le 2 avril 2005, à Rome, qui est donc le lieu de l'ouverture du procès diocésain de béatification.

Le 8 avril 2005, le jour de ses funérailles, la foule scande « Santo Subito » (« Saint tout de suite ») et arbore des calicots avec cette inscription.

Le 13 mai 2005, Benoît XVI accorde la dispense d'attendre 5 ans avant l'ouverture du procès diocésain de béatification de son prédécesseur, étant donné la réputation universelle de sainteté.

Le 28 juin 2005, à Saint-Jean-de-Latran, le cardinal Ruini prononce le serment du juge et ouvre le procès de béatification au niveau diocésain. La foule scande à nouveau « Santo Subito ».

Le 2 avril 2007, clôture de l'enquête diocésaine sur la vie et les vertus de Jean-Paul II, en la basilique Saint-Jean-de-Latran. Une partie de l'enquête a été conduite en Pologne, à Cracovie, où Karol Wojtyla a été évêque auxiliaire puis archevêque. Jean-Paul II peut être invoqué sous le titre de « serviteur de Dieu ».

2 - Procès canonique diocésain sur le miracle (2005-2007)

Le 2 juin 2005, au soir, à Puyricard près d'Aix-en-Provence, Sœur Marie Simon-Pierre Normand (née en 1961), Petite Sœur des Maternités Catholiques, est guérie de la maladie de Parkinson après avoir invoqué, avec sa communauté, l'intercession de Jean-Paul II.

Le 17 mars 2006, ouverture de l'enquête diocésaine sur la guérison par Mgr Claude Feidt, archevêque d'Aix et Arles.

Le 23 mars 2007, clôture, à Aix, par Mgr Feidt, de l'enquête diocésaine sur la guérison extraordinaire.

Le 1er avril 2007, dépôt des actes de l'enquête à la Congrégation pour les causes des saints.

3 - Procès à la Congrégation pour les causes des saints (2007-2011)

Le 2 avril 2007, les documents de l'enquête diocésaine sur les vertus du serviteur de Dieu Jean-Paul II sont envoyés du Latran à la Congrégation pour les causes des saints, au Vatican.

Le 19 décembre 2009, clôture du procès sur la vie et les vertus de Jean-Paul II, à la congrégation romaine, et approbation par Benoît XVI du décret reconnaissant « l'héroïcité » de ses vertus. Jean-Paul II est honoré du titre de « vénérable ».

Le 14 janvier 2011, approbation par Benoît XVI du décret de reconnaissance de la guérison de Sœur Marie Simon-Pierre comme « miraculeuse » et comme due à l'intercession de Jean-Paul II : la béatification est fixée au 1er mai 2011, dimanche de la Miséricorde et fête de saint Joseph Travailleur.

www.zenit.org, Anita S. Bourdin


24 Kanama 2014: Icyumweru cya 21 mu byumweru bisanzwe

         AMASOMO:
Iz 22, 19-23abr /> Rom 11, 33-36
 Mt 16, 13-20


«Wowe uri Kristu, Umwana w'Imana Nzima. »