ven.

24

juin

2011

BUREAU SOCIAL URBAIN DE BYUMBA (BSU), UNE BRANCHE DE LA CARITAS DIOCESAINE

« Ce que vous avez fait à l’un de ces petits c’est à moi que vous l’avez fait » Mt 25,40

 

Le Bureau Social Urbain de Byumba (BSU) est une branche de la Caritas Diocésaine. Il a été fondé en 1998 en réponse en réponse au souhait de l’Evêque du lieu, Mgr Servilien NZAKAMWITA et ses collaborateurs.


C’était après le Génocide de 1994, à Byumba comme ailleurs dans d’autres coins du Rwanda, la misère, le délaissement, le vagabondage, les maladies, faisaient rage.  


C’est dans ce cadre qu’est née l’idée de secourir ceux qui souffraient des conséquences du génocide et de la guerre entre autres les vieux, les malades du Sida, les Enfants de la rue en vue de leur procurer de l’aide et de l’écoute permanente active.

Ce service est, pour le moment, confié aux sœurs, ABIZERAMARIYA qui œuvrent au sein de la Caritas Diocésaine.


Les services du BSU s’effectuent alors en 5 volets :

 

1. Le Home Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus

La maison a la capacité d’accueillir 10 personnes. Leur vie pendant la journée consiste à prier ensemble, travailler au jardin, au clapier, et au poulailler pour celles qui ont encore de la force, à partager ensemble les repas, à fabriquer les corbeilles (ibiseke).


La survie du Home

Les Vieilles vivent des dons de la Caritas alloués au service du BSU et ces dons servent aux soins de santé, nourritures, habillement, entretien de la maison, salaire des ouvriers (veilleur et cuisinier).   Le petit élevage des lapins et des poules leur procure de la viande et du fumier. Dans le jardin, ces personnes âgées récoltent des légumes, des pommes de terre… Tout au long de la journée elles sont en compagnie d’une sœur Umwizeramariya. Le BSU les accompagne jusqu’à la fin de leur vie pour qu’elles puissent mourir en toute dignité.


 2. La Coopérative WIHOGORA des personnes vivant avec le VIH SIDA

Cette coopérative est formée par 135 personnes. Elle est née après une sensibilisation et les visites sur les collines. Le but premier de ces visites consiste à briser la solitude dans laquelle vivaient ces personnes. Après ce bon et difficile travail, les personnes se sont ainsi réunies en Association WIHOGORA qui est devenue après une Coopérative suivant les directives de l’Agence Rwandaise des Coopératives. Les membres se rencontrent au BSU pour :

  • La prière une fois le mois pour confier leur vie au Seigneur ;
  • Le bricolage des corbeilles ;
  • Le counseiling donné par des personnes qualifiées dans ce domaine ;
  • Faire les projets générateurs de revenus ;
  • La cotisation individuelle afin d’enrichir leur compte bancaires ;
  • Le commerce au marché de Byumba ;

3. Les Enfants de la Rue

Ceux qui fréquentent BSU régulièrement sont au nombre de 50. Ils s’y rencontrent pour quelques instructions concernant :

  • La vie morale ;
  • La lutte contre le SIDA ;
  • L’étude des projets générateurs de revenus ainsi que ;
  • Les jeux (football, jeux de cartes….) ;
  • Les danses traditionnelles et modernes ;
  • Prendre le repas ensemble ;
  • Une aide matérielle ponctuelle d’habits, savons…

Objectif de ces rencontres

Au fil des jours ces jeunes deviennent des adultes (plus de 20 ans). Ils se rendent compte eux-mêmes qu’il faut rentrer chez eux et certains ont déjà pris cette décision. Le BSU les aide dans leur réintégration dans la famille et la réadaptation dans la société. Une vingtaine est déjà normalement réintégrée. Au BSU ils se sentent à l’aise, aimés et écoutés.

Les 15 forment une Association appelée GANAHEZA. Caritas leur a donné des brouettes, des habits de travail. Ils œuvrent dans la ville de Byumba en transportant les bagages des passagers.

 

En collaboration avec d’autres centres, Caritas a envoyé 15 enfants de moins de 15 ans dans le Centre « Les enfants de Dieu » dans le district de GASABO Ville de Kigali. BSU rend visite aux jeunes en Prison de Miyove pour leur procurer de l’aide morale et matérielle dont ils ont besoin.


 4. Hébergement et lieu de formation

Dès sa fondation, le BSU possède un Home d’Accueil des passagers, ils logent à un prix social accessible. Ces passagers viennent dans le District de GICUMBI pour des raisons différentes :

  • La Croix Rouge vient pour la collecte du sang ;
  • La visite des leurs en prison de Miyove ;
  • Les soins de santé à l’hôpital de Byumba ;
  • La visite des élèves ou étudiants ;
  • La visite de la Cathédrale de Byumba ;     

 5. Accueil permanent des indigents de passage

A part ces gens regroupés par BSU, d’autres viennent pour être écoutés et recevoir de l’aide matérielle suivant la capacité du BSU. Il y a des jours prévus pour cela. L’écoute est normalement suivie de visite sur terrain. L’aide fournie est ainsi matérialisée en :

  • Nourriture
  • Habits
  • Savons
  • Mutuelle de santé
  • Objets de la maison….

A la fin de cet article, le BSU fait appel aux personnes de bonne volonté et de bon cœur pour qu’ils daignent secourir nos frères et sœurs en difficulté.

 

Voici notre adresse


Diocèse Catholique de Byumba

Caritas Diocésaine de Byumba

Bureau Social Urbain Byumba

Mobile : 00788458572

Email : bsubyumba2@yahoo.fr

Personne de Contact : Sœur Gaudiose NYIRANEZA


24 Kanama 2014: Icyumweru cya 21 mu byumweru bisanzwe

         AMASOMO:
Iz 22, 19-23abr /> Rom 11, 33-36
 Mt 16, 13-20


«Wowe uri Kristu, Umwana w'Imana Nzima. »